,

Tout savoir sur le risque d’étouffement chez bébé

Tout savoir sur le risque d’étouffement chez bébé

Le risque d’étouffement chez bébé fait partie des plus grosses peurs chez les parents. J’espère vous rassurez avec mon article, mais aussi vous aidez à mettre en place la diversification alimentaire de votre bébé en toute sécurité. D’après l’étude de Brown, le risque est similaire quant à l’étouffement, qu’un bébé soit en diversification classique purée ou en finger food / DME.
Les bébés ont pour habitudes de tout porter à leur bouche. C’est un geste bien ancré. C’est par leur bouche qu’ils explorent, reconnaissent et différencient les formes, les textures et le goût. Ils découvrent le monde par la bouche grâce à leur 5 sens. Ce réflexe perdure au-delà de la première année.
La majorité des accidents concernent les enfants de moins de 5 ans. C’est la principale cause de décès chez les tout-petits. D’après les statistiques, 6 étouffements sur 10 surviennent en mangeant. Mais heureusement, c’est l’incident le plus facile à prévenir quand toutes les précautions sont mises en place.
En dessous de 3 ans, il faut être très vigilant et tout surveiller. Cela concerne les aliments que votre enfant mange ou même lorsqu’il explore le monde. Par exemple, les pièces de monnaies, boutons, pièces de jeu, piles, bonbons, billes, cacahuètes, etc.
Souvent lorsqu’un objet n’est pas adapté, on retrouvera un logo avec une indication « pas adapté en dessous de 3 ans ».
Ci-dessous, je vous explique plus en détail le risque d’étouffement chez bébé. Vous allez retrouver les différents types d’étouffement. Mais aussi, les aliments à risque et comment les présenter à votre bébé ainsi que les précautions à mettre en place.

Les différents types d’étouffements

Le trajet de l’aliment

Votre bébé n’a pas besoin de dents pour manger des morceaux. Sa salive, ses gencives et sa langue vont être suffisants pour mâcher et écraser les aliments. Les aliments une fois mâchés vont former le bol alimentaire. Ce bol alimentaire va ensuite être envoyé au niveau du pharynx, puis de l’oesophage et terminer dans l’estomac. C’est le trajet classique du bol alimentaire lorsque le bébé mange.

Le gag réflex

C’est un réflex sécuritaire qui est là pour protéger les voies respiratoire de votre bébé. Celui-ci est situé vers le fond de sa langue. Il va alors permettre à votre bébé de renvoyer les aliments non adaptés ou pas assez mâchés vers l’avant de la bouche.
Certains gags peuvent être impressionnant. L’intensité variera d’un bébé à un autre. Cela peut aller d’un simple bâillement, en passant par des hauts le coeur et en allant carrément vers des vomissements.
Au fur et à mesure de l’évolution de votre bébé, le gag réflex sera de moins en moins présent. C’est tout à fait normal. Un bébé qui est déjà avancé dans sa diversification alimentaire aura moins besoin de protéger ses voies respiratoires qu’un bébé qui débute et qui met en bouche des morceaux peu mâchés.
Si vous avez un bébé très sensible, vous pouvez lui proposer des jouets de dentition qui permettent d’explorer la bouche. Ceux-ci permettront de faire reculer le gag réflexe et par conséquent d’en diminuer l’intensité. Je vous recommande d’ailleurs de lui proposer dès 4 mois des jouets de dentition afin de bien le préparer et l’habituer.
Lorsque votre bébé a un gag, retenez qu’il respire, il n’est pas en train de s’étouffer. Il faut surtout bien le laisser gérer, ne pas le toucher ni le manipuler. Laissez-le dans sa chaise haute. Vous pouvez par contre lui parler et l’encourager en lui disant par exemple « c’est très bien, tu gères, vas-y, je te fais confiance ».
Après le gag, vous verrez automatiquement l’aliment qui gênait ressortir de la bouche.

La fausse route

On l’appelle aussi obstruction partielle des voies respiratoires. Cela signifie que bébé a du mal à respirer, mais que l’air parvient malgré tout aux poumons. Sa respiration peut être sifflante.
L’aliment qui se trouve dans le pharynx ne va pas vers l’oesophage, mais prend le mauvais chemin vers la trachée. Celui-ci se trouve alors dans les voies respiratoire mais s’en en bloquer la respiration. Le simple fait de tousser va permettre à l’aliment de remonter soit vers la bouche soit vers l’estomac. Rassurez votre bébé, mais surtout laissez le tousser sans intervenir. Il ne faut surtout pas taper dans son dos au risque de déplacer l’aliment qui pourrait alors venir bloquer les voies respiratoire de façon totale. Surveillez-le attentivement.
D’autre part, lors d’une fausse route, il faudra surveiller la température de votre bébé durant 48 heures. Il peut y avoir un risque d’infection respiratoire. Si votre bébé fait de la température, il faudra alors consulter.

L’étouffement

Il est aussi appelé obstruction totale des voies respiratoires. Dans ce cas-ci, les poumons ne reçoivent plus d’oxygène, car l’air ne passe plus. Cela peut causer des dommages au cerveau et même entrainer la mort.
C’est une situation d’urgence où votre intervention est rapidement nécessaire.
L’aliment est coincé au niveau des voies respiratoires et empêche l’air de passer.

Les signes qui montrent un étouffement total:

  • Les lèvres et la peau de bébé prennent une teinte bleutée.
  • Il n’arrive ni à pleurer ni à tousser.
  • Votre bébé montre une expression de détresse et prend son cou entre ses mains.
  • Il a des mouvements de panique.
  • Il ouvre grand la bouche.
  • Votre bébé peut, dans certains cas, perdre conscience.

Il est important de réaliser le plus vite possible les manoeuvres de désobstruction des voies respiratoires.

Manoeuvres sur un bébé de moins d’un an:

  1. Placez votre bébé sur votre avant-bras et maintenez fermement son visage. Posez votre bras sur votre jambe.
  2. Dépliez votre jambe de façon à ce que celle-ci permette à ce que le corps de bébé soit orienté vers le bas pour avoir sa tête plus basse que son corps.
  3. Faites alors 5 tapes fortes avec le plat de votre paume entre ses omoplates.
  4. Retournez votre bébé face à vous et vérifiez sa bouche.
  5. Dépliez votre autre jambe de la même façon que l’autre et couchez votre bébé dessus. Maintenez sa tête et son cou avec votre main.
  6. Imaginez une ligne entre ses mamelons et réalisez 5 compressions avec deux doigts de votre autre main.
  7. Si l’aliment est délogé, vous pouvez arrêter la manoeuvre.
  8. Par contre, s’il est toujours bloqué, recommencez la manoeuvre (5 tapes et 5 compressions).
  9. Vous devez continuer ses manoeuvres jusqu’à ce que l’aliment sorte ou jusqu’à ce que votre enfant perde conscience.

Manoeuvres sur un bébé de plus d’un an:

  1. Votre bébé aura les pieds au sol.
  2. Mettez-vous à genou derrière votre enfant.
  3. Placez un bras en travers de sa poitrine pour le soutenir. Penchez votre enfant vers l’avant afin que l’objet délogé puisse sortir par sa bouche et non retourner vers les voies respiratoires.
  4. Avec votre paume, donnez 5 tapes fermes entre ses omoplates.
  5. Si l’aliment n’est pas sorti alors formez un poing avec votre main.
  6. Mettez votre bébé face à vous avec son dos contre votre poitrine.
  7. Placez votre poing au-dessus de son nombril.
  8. Ensuite, votre autre main par-dessus votre poing.
  9. Exercez 5 poussées rapides vers l’intérieur et le haut de son ventre.
  10. Si l’aliment est toujours bloqué, continuez la manoeuvre (5 tapes et 5 poussées).
  11. Vous devez continuer ses manoeuvres jusqu’à ce que l’aliment sorte ou jusqu’à ce que votre enfant perde conscience.

Dans les deux cas:
Si vous êtes seul et n’avez pas de téléphone à portée de main, vous pouvez pratiquer cette manoeuvre 5 fois d’affilée avant d’appeler les secours sauf si votre bébé perd connaissance, appelez les secours directement!
Par contre, si vous avez votre téléphone à portée de main, appelez les secours en haut parleur et faite la manoeuvre. Si vous n’êtes pas seul, demandez à quelqu’un d’appeler et faite les manoeuvres.
Je me répète, mais si votre bébé perd connaissance, appelez directement les secours.
Consultez toujours un spécialiste pour faire un bilan même si vous avez réussi à déloger l’aliment.

Si votre bébé ou enfant perd conscience:
Appelez les secours (112 – numéro d’urgence européen). Petit tips pour retenir facilement le numéro et le faire retenir aux enfants: 1 bouche – 1 nez – 2 yeux.

Quels sont les aliments à haut risque d’étouffement?

Pour limiter le risque d’étouffement chez bébé, certains aliments demandent une préparation particulière avant de les présenter à votre enfant.
En règle générale, on déconseille les aliments ci-dessous jusqu’à 4 ans s’ils ne sont pas adaptés avant de les présenter à votre enfant.

Voici la liste des aliments à haut risque d’étouffement et comment les présenter:

  • La pomme crue: râpée ou en fines lamelles. On ne le présentera pas comme cela à un bébé débutant.
  • La pomme cuite: entière, en grosses rondelles ou en bâtonnets. Également en compote.
  • La carotte crue: râpée ou en fines lamelles. On ne le présentera pas comme cela à un bébé débutant.
  • La carotte cuite: en purée ou en bâtonnets, mais elle est souvent difficile à rendre tendre et fondante.
  • Le concombre: râpé ou en fines lamelles. On ne le présentera pas comme cela à un bébé débutant. À partir de 6 mois vous pouvez lui couper des bâtonnets dans le coeur du concombre.
  • La cacahuète: en poudre dans des recettes ou roulée sur des aliments. Vous pouvez aussi l’utiliser en purée / beurre.
  • Les fruits à coque (amande, noix, noisette, noix de cajou,…): en poudre dans des recettes ou roulée sur des aliments. Vous pouvez aussi l’utiliser en purée / beurre.
  • Les raisins secs: mixés finement et incorporés dans des recettes, mais aussi en tartinade.
  • Les raisins frais: coupés en 4. On ne le présentera pas comme cela à un bébé débutant, mais plutôt en compote.
  • Toutes les sortes de pain (pain de mie, brioche,…): on attendra l’apparition de toutes les dents avant de donner une tranche normale. Avant cela, on retirera la mie ou on fera des toasts.
  • Les tomates cerises: coupés en 4. On ne le présentera pas comme cela à un bébé débutant, mais plutôt en purée.
  • La saucisse: coupée dans le sens de la longueur et ensuite en bâtonnets.
  • La salade: on attendra l’apparition de toutes les dents avant de donner les feuilles de salade de type laitues, mâches, feuilles de chêne,… car elles peuvent venir se coller au palais.

Les interdits:

Tous les aliments durs, petits et ronds. Les aliments pas assez cuits, lisses ou collants. On ne donnera pas avant 4 ans: les bonbons durs, les pastilles à sucer, les gommes à mâcher et le maïs soufflé.

Dernier petit conseil: on prendra le soin de retirer les os de la viande ainsi que les arêtes des poissons. Mais aussi les pépins et noyaux des fruits.

Comment limiter le risque d’étouffement chez bébé?

Pour limiter le risque d’étouffement chez bébé, voici quelques règles à suivre:

  • Ne laissez jamais votre enfant seul à table, restez toujours à proximité.
  • Les aliments devront toujours être présentés sous une forme adaptée en fonction de son âge et de ses habilités.
  • Votre enfant devra être assis dans une chaise haute ou à table. Il ne devra pas manger en marchant ou en courant.
  • Le repas devra se passer dans le calme afin de manger calmement.
  • S’il parle, ne le laissez pas parler la bouche pleine.
  • Apprenez-lui à bien mastiquer.
  • Ne le laisser pas jouer en même temps qu’il mange.
  • Ne donnez pas à manger en voiture.
  • Les aliments dangereux et non adaptés devront être hors de sa portée.

Autres petits conseils: si cela peut vous rassurer, je vous suggère de passer un cours de secourisme. En tout cas, je vous conseille fortement de connaître les bons gestes en cas d’étouffement. Je les détaille plus haut dans l’article.

Je vous explique, dans un article, « comment identifier les différentes phases alimentaires de bébé » . Et si vous désirez en savoir plus sur la diversification alimentaire de votre bébé, c’est dans cet article « Comment faire la diversification alimentaire de bébé? » .


J’espère qu’après la lecture de cet article sur le risque d’étouffement chez bébé, vous vous sentirez plus sereins pour vous lancer dans l’aventure. Si vous avez encore des questions, alors posez-les moi en commentaire!

Signature Perrine
Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! 🙂

Laisser un commentaire