,

L’importance d’obtenir un poids santé avant de tomber enceinte

L’importance d’obtenir un poids santé avant de tomber enceinte

Dans cet article, je vais vous parler de l’importance d’être en bonne santé avant de tomber enceinte. Cela passe par la nutrition et l’alimentation ainsi que votre mode de vie. Grâce à mes conseils, vous obtiendrez une santé maternelle et foetale au top.

Mon objectif est de vous faire comprendre pourquoi il est important d’avoir un IMC et un état nutritionnel sains avant d’être enceinte.

Toutes les femmes en âge de procréer devraient connaître les soins santé avant la grossesse!
Mondialement, les femmes en âge de procréer et les adolescentes devraient recevoir des conseils. Je trouve que cela devrait être inculqué dès le plus jeune âge… Par exemple, lors de nos consultations médicales et pourquoi pas, à l’école!

Nous devrions toutes recevoir des conseils pour la vie de tous les jours, mais aussi avant de faire un bébé sur:

  • Comment avoir une bonne santé.
  • Comment optimiser notre nutrition et notre mode de vie.
  • Pourquoi c’est important d’arrêter de fumer et de consommer de l’alcool.
  • Pourquoi il est bon d’augmenter son activité physique.

Une grossesse saine commence avant la conception

Lorsque vous planifiez de tomber enceinte, il est essentiel de revoir votre alimentation et votre mode de vie et ce, bien avant la conception.
Grâce aux soins pré conceptuels, vous éviterez les risques défavorables de la grossesse. Par exemple, les fausses couches, naissances prématurées, petits poids, une impossibilité de tomber enceinte, etc.

Avant de tomber enceinte, je vous conseille de vérifier votre carnet de vaccination. Il est important d’être à jour au niveau de ces deux vaccins: la rubéole et l’hépatite B.

Vous pouvez aussi faire un bilan sanguin complet. Demandez de vérifier votre taux thyroïdien afin de contrôler que vous ne faites pas de l’hyperthyroïdie.

Vous pouvez également vous remettre au sport si vous n’en faites pas. Ne fut-ce que 30 minutes par jour de marche! Mais aussi, descendre un ou deux arrêts de bus plus tôt, prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur ou encore faire ses courses à pied ou à vélo au lieu de prendre la voiture.

L’importance est d’arriver à obtenir un poids santé avant la grossesse ou de s’y rapprocher le plus possible.

Une alimentation saine

Une alimentation saine améliore la santé maternelle et foetale avant même le début de la grossesse!

Avoir une alimentation saine et équilibrée est essentielle pour tout le monde et est suffisant pour répondre aux besoins de la femme enceinte. Cependant, il y a des éléments nutritifs spécifiques à prendre avant même la conception! Il faut également éviter certains facteurs liés au mode de vie, comme le tabagisme ou la consommation d’alcool. Si c’est appliqué, ça réduit les risques de complications lors de la grossesse ainsi que des éventuelles lésions foetales, tels que, des anomalies du tube neural.

Le futur développement de votre bébé est déjà mis en place avant sa conception. Celui-ci se modulera en fonction des choix établi sur votre mode de vie et votre nutrition.

Le fait d’être en insuffisance pondérale avant la grossesse augmente le risque de fausses couches ou de naissances prématurées.

Il est donc essentiel, peu importe qu’on soit bien portant ou pas assez, de revenir à un poids santé avant la conception.

L’importance du choix de bons nutriments

Il est important de choisir une variété d’aliments riches en nutriments dans tous les groupes alimentaires.

Les légumes, les céréales complètes, les aliments de la mer, les oeufs, haricots et pois, noix et graines non salées, les produits laitiers avec une faible teneur en gras et les viandes maigres et volaille sont considérées comme étant riche en nutriments. Il faut alors les préparer avec peu ou pas de graisses saturées, de sucres, de grains raffinés et de sel.

Il faut limiter le plus possible la consommation des sucres ajoutés, des amidons raffinés et des graisses saturées.

Pour le sel, vous pouvez en consommer de façon modérée, c’est-à-dire environ deux à trois grammes par jour.

L’activité physique

Il serait judicieux de vous établir une routine sportive.

Tout le monde devrait faire au minimum 150 minutes ou deux heures et demie d’activité physique avec une intensité modérée toutes les semaines. Mais aussi, faire du renforcement musculaire deux fois ou plus par semaine.

Pour les personnes moins sportives, un peu de marche tous les jours c’est parfait!

Le tabac et l’alcool

Je vous conseille de supprimer le tabac et l’alcool dès que votre décision de faire un bébé est prise. Ceux-ci peuvent interférer avec votre fertilité, mais ils sont surtout nocifs dès le début de la grossesse.

Les cinq premières semaines sont cruciales pour le développement des organes de votre futur bébé. Toutes influences néfastes(tabac ou alcool) peut entrainer des conséquences à vie! Et bien souvent, à ce stade de la grossesse, on ne sait même pas qu’on est enceinte. C’est pourquoi, il y a toute son importance d’arrêter ces deux substances dès le début de vos essais bébé.

Le rôle du père

Il ne faut pas l’oublier! Il doit aussi modifier ses habitudes de vie pour contribuer au développement sain de son futur enfant.

Le sperme du papa est affecté par des facteurs environnementaux et ce, depuis sa conception dans le ventre de sa maman jusqu’à la production de ses spermatozoïdes matures bien plus tard.

Il devrait faire attention de ne pas être en état d’obésité et retrouver un poids santé. Il devrait également faire un bilan sanguin approfondi afin de vérifier d’éventuelles carences en sélénium ou en zinc. Ces deux micro-nutriments peuvent nuire à la qualité du sperme, à la fertilité et à la santé du futur bébé.

En résumé

Un bon état nutritionnel, l’établissement d’une routine sportive et une alimentation saine et équilibrée pour les deux futurs parents, avant la conception, sont capitales!

L’importance de respecter ces facteurs réduira le risque de complication durant la grossesse. Le développement in utéro sera sain dès le début de la grossesse.

L’importance de se préparer à la grossesse

L’influence du poids corporel

De nos jours, l’obésité est bien présente. Malheureusement, à cause de l’obésité, les complications lors d’une grossesse, sont de plus en plus répandues. Vu qu’il y a de plus en plus de mauvaises habitudes alimentaires, près de 40 % de la population est en surpoids et presque 15 % en obésité. Cela touche plus particulièrement les femmes.
Les médecins constatent donc une augmentation de femmes enceintes en surpoids ou en obésité. Ils évaluent celle-ci à quasiment 50 %!

Malheureusement, encore beaucoup de femmes ne sont pas au courant qu’un indice de masse corporelle malsain ou un IMC haut, pendant la grossesse, peut mettre à la fois la mère, mais aussi l’enfant, à risque de complications accrues. Cela augmente les taux de morbidité et de mortalité et à long terme, il peut y avoir de graves conséquences pour la santé maternelle et infantile.

L’importance est donc d’avoir un IMC sain avant la grossesse. Mais, il faudra aussi veiller, durant la grossesse, à rester dans un poids gestationnel sain et non excessif! Si le poids gestationnel devient malsain, il y a des risques pour la maman et le bébé. Celui-ci est souvent lié à un manque d’activité physique et à une mauvaise alimentation.

IMC

Il serait judicieux que les autorités de la santé publique informent les femmes en âge de procréer, d’obtenir un IMC sain, qui se situe entre 18,5 et 24,9.

Le surpoids est supérieur ou égal à un IMC de 25.

L’obésité est supérieure ou égale à un IMC de 30. Il y a alors un risque plus élevé de faire du diabète gestationnel, une pré-éclampsie, d’avoir une césarienne ou une hémorragie post-partum. Concernant le bébé, il y a plus de risque d’un bébé mort-né. Il peut aussi souffrir de macrosomie et donc être trop grand et trop gros ce qui implique des complications pour la maman (césarienne).

Calculer son IMC

Poids corporel en kg / (taille en mètre x taille en mètre) = IMC

Exemple: 55 kg / (1m65x1m65)= 20,2 IMC ou 55 kg / (1m65)2 = 20,2 IMC

Prise de poids pendant la grossesse

En moyenne la plupart des bébé atteignent un poids de 3000 à 3500 gramme à la naissance.

La prise de poids durant la grossesse est liée à différents facteurs:

  • augmentation du volume sanguin, du liquide lymphatique et des réserves de graisse
  • développement des glandes mammaires, de l’utérus, du placenta, du liquide amniotique et du bébé

La prise de poids durant la grossesse est propre à chacune et elle dépend du poids au départ de la grossesse.

Les femmes ayant un IMC sain (18,5-24,9) devraient prendre entre 11,5 et 16 kg. Les femmes en surpoids (25-29,9) ne devrait pas prendre plus que 7 à 11,5 kg.

Voici un tableau reprenant l’augmentation de poids conseillée durant la grossesse selon son IMC:

L’intérêt de l’acide folique

L’apport en folate est essentiel pour un développement sain du bébé. Ici on parle de folate, plus connu sous le nom de vitamine B9 ou acide folique. Cette vitamine est essentielle pour de nombreuses fonctions corporelles.

Le folate est particulièrement important pour favoriser la division et la croissance rapide des cellules, en particulier lors de la grossesse pour éviter la mauvaise fermeture du tube neural.

Le folate produit des globules rouges sains ce qui permet de prévenir d’une anémie.

L’importance des aliments riches en folate

Nous ne pouvons pas synthétiser les folates. Plus clairement, notre corps ne sait pas fabriquer cette vitamine. On va donc devoir aller les chercher dans notre alimentation. Avant et pendant la grossesse, il faudra alors en consommer plus régulièrement afin de combler les besoins de notre organisme. Le folate est instable. Il sera détruit lors de la préparation des aliments, par exemple, lors de la cuisson. Ce qui veut dire que seulement 50 % du folate qu’on retrouve dans notre alimentation sera réellement absorbé par notre organisme.

L’OMS (Organisme Mondial de la Santé) recommande une supplémentation en acide folique ainsi qu’un régime riche en folate. La folate tire son nom du mot latin folium, qui signifie feuille. Les folates sont donc présents naturellement dans de nombreux aliments comme:

  • Les légumes à feuilles vertes foncées
  • Les légumineuses
  • Les agrumes
  • Les jus

Prévention avant la grossesse

Il faut savoir que les NTD (Neural Tube Defects = défaut du tube neural) ou appelée aussi LTN (Lésions du Tube Neural) sont des malformations congénitales graves qui apparaissent lorsque le tube neural ne se ferme pas correctement. La fermeture du tube neural se produit lors de l’embryogenèse précoce, c’est-à-dire entre 18 et 26 jours après la conception! D’où l’importance qu’une quantité suffisante d’acide folique soit déjà consommée avant la conception.

L’acide folique serait également bénéfique contre la fente labiale et les anomalies cardio-vasculaires congénitales. (D’après les essais cliniques repris dans la revue Cochrane 2010).

Une consommation d’acide folique avant la conception réduirait de 70 % le risque.

Recommandations

Au moins un mois avant la conception, on conseille de prendre 400 microgramme de folate par jour et de continuer ce dosage jusqu’au 12 semaines de grossesse.

Ensuite, on peut augmenter la dose jusqu’à 800 microgramme par jour.

Pour les femmes ayant des problèmes de santé (diabète, traitement anti-convulsif, obésité) mais aussi les femmes ayant des enfants qui ont été atteint d’une malformation du tube neural, on recommande de prendre 4 à 5 milligrammes d’acide folique par jour. Celles-ci devraient consulter leur médecin pour s’assurer que la supplémentation en folate suit les bonnes directives en fonction de sa pathologie.

À savoir!

J’ai lu récemment un article sur le blog Lea www.lesconseilspharmadelea.fr.

Pour résumer en très simplifié, elle y explique que l’acide folique qu’on retrouve souvent dans nos traitements ou dans les compléments alimentaires, dosé à 0,4 milligrammes, n’est pas une forme active. Et que pour la rendre active, il faut une enzyme spéciale de notre corps qui vient d’un gène. Hors, il existe une mutation de ce gène au niveau de la population (plus ou moins forte) qui fait que le folate de synthèse qu’on nous recommande de prendre, ne sera pas assimilé correctement par notre corps.

Elle explique aussi que les vitamines B9 et B12 fonctionnent ensemble et sont dépendantes l’une de l’autre. Et cela a toute son importance!

Léa recommande donc de prendre des vitamines B sous formes actives qui seront directement assimilées par notre organisme.

Retrouvez son article en détail via ce lien.

Léa vous conseille un supplément multi-vitaminique qui contient du folate. Comme par exemple, au laboratoire Holistica. Il propose une solution qui associe toutes les vitamines B dont 250 microgrammes d’acide folique / vitamine B9, sous sa forme active! C’est le complément alimentaire Ultra Vegan B.

Je vous conseille donc de prendre 2 comprimés dès les essais bébé mis en route et ensuite, de prendre 3 après 12 semaines de grossesse.

Ces comprimés sont à croquer, car pour bien assimiler la vitamine B12, il faut que celle-ci soit mâchée!

Le projet bébé est donc l’occasion idéale pour introduire des changements dans votre style de vie car on est souvent très motivé!
C’est clairement ce qu’il m’est arrivé ☺️

Je vous ai expliqué dans cet article toute l’importance de préparer son corps avant la grossesse. Retrouvez dans ce prochain article, les clés pour avoir une grossesse en santé grâce à la nutrition et le bon mode de vie.


N’oubliez pas de toujours demandé l’avis de votre médecin 😉


Vous avez des questions sur le sujet? Écrivez-les moi ci-dessous en commentaires.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager! 🙂

Laisser un commentaire